On vous rappelle

Laissez-nous votre :




Qwant, un moteur de recherche à la française

Article rédigé par CERA Interactive, le

Qwant, moteur de recherche français officiellement implanté en février 2013, a lancé sa version finale le 4 juillet. Ses fondateurs le présentent comme un outil révolutionnaire et différent du très célèbre Google.





Un projet ambitieux



D’après ses fondateurs Jean-Manuel ROZAN, Eric LEANDRI et la société Pertimm, la nouvelle version de Qwant a été créée afin de « proposer quelque chose de différent » par rapport à Google. En effet, forts de plusieurs années d’expérience, tous trois ont allié leur force afin de créer un moteur de recherche complet, qui se décline à présent en vingt-cinq langues et est disponible dans une quinzaine de pays, tout en étant sécurisé.
La création et la mise en place d’un tel projet a nécessité 2,8 millions d’euros d’investissement et la collaboration d’une vingtaine de personnes, sur une période de deux ans et demi. En somme, rien a été laissé au hasard et tous les moyens ont été mobilisés pour répondre aux attentes des internautes.

Un outil complet et innovant



Qwant

Le moteur de recherche français se veut avant tout original. Son but premier est de faciliter l’accès des internautes à l’information en proposant sur une seule et même page tous les résultats attendus lors de l’entrée d’une requête.
Ainsi, de par une mise en page composée des quatre colonnes « Web », « Actualités », « Social » et « Shopping », les utilisateurs ont directement accès à des articles de presse, des liens vers des sites, des images mais aussi aux réseaux sociaux.
Les résultats obtenus lors d’une recherche sur Qwant proviennent de diverses sources et sont donc triées par catégories, pour une meilleure lisibilité.

L’une des principales nouveautés de Qwant est l’outil « Freedom Qookie » (jeu de mots entre « Qwant » et le non comestible « cookie »). A la différence des cookies standards, les fondateurs du moteur de recherche assurent que celui-ci n’aura pas pour but de pister l’internaute mais simplement de lui « offrir une meilleur expérience d’utilisation ».

De plus, l’application Qwant pour smartphones a été lancée en parallèle de la toute nouvelle version du site, afin de rendre la plateforme accessible à tous et à tout moment.

Une personnalité qui s’affirme avec le temps



Google vs Qwant

Depuis le lancement du moteur de recherche, quelques aspects avaient déjà rapidement été corrigés, à savoir le logo, qui, au départ, semblait trop proche de celui de Google. Aussi une barre de nouveauté en bas de page a été ajoutée.

A l’avenir sont à prévoir diverses fonctionnalités : tout d’abord Qwant Music, qui devrait proposer, « avec un modèle payant », du contenu musical en streaming. Ensuite QMail, un service de messagerie, qui, malgré le peu de précisions à son sujet, laisse imaginer que le service français pourrait proposer des nouveautés intéressantes, si l’on se fie au mail auquel il fait penser et des directions prises par Qwant vis-à-vis de Google sur le moteur de recherche.

La disparition progressive de l’ensemble des applications est aussi évoquée : « On veut aller plus loin que la Social API avec Firefox. Très loin. », promet Eric LEANDRI.

Bien que de nombreux sites et avis comparent – peut-être trop hâtivement – Qwant à l’Américain Google, le challenger français espère tout de même « gagner en crédibilité, en notoriété et en audience ». La crédibilité, pour le moment, semble croissante, si l’on en croit les partenariats annoncés. Car s’ajoutent au cabinet Caprioli et Pertimm, les partenaires Ebay, TripAdvisor, le CNRS, l’ENSEA (école d’ingénieurs en électronique) ainsi que l’Institut de recherche et de coordination acoustique / musique du Centre Pompidou (Ircam).


Des résultats mitigés



Qwant Resized

Durant les quatre mois de test, le site a attiré 3,5 millions de visiteurs et a enregistré 225 millions de requêtes, à hauteur d’un million de requêtes par jour, selon ses fondateurs. « 70 % des visiteurs reviennent sur le site après une première visite, et la durée de visite moyenne est de six minutes », affirme Éric LEANDRI.

Six minutes correspondent aussi au temps passé par les internautes français sur Bing, le moteur de recherches de Microsoft, mais par mois. Aussi Qwant avait rapidement fait l’objet de critiques de la part de spécialistes lors de son premier lancement en février. Selon eux, il s’agirait plus particulièrement d’un agrégateur de contenus déjà présents sur le web que d’un moteur de recherche en soi. En témoignent les trop rares trouvailles lorsque la recherche devient un peu trop spécifique. A déplorer en plus de cela une présentation somme toute assez « pêle-mêle », qui demandent un certain temps d’adaptation et quelques petites habitudes à prendre.

Pour conclure



Suite au scandale d’espionnage qui a fait un buzz énorme sur tous les médias à travers le monde, nombreux sont les internautes qui n’ont peut-être plus trop confiance dans les services made in USA. En utilisant Qwant au lieu de Google ou de Bing, certains peuvent se sentir rassurés. En effet, le personnel et les serveurs de Qwant sont localisés dans l’Hexagone. Le nombre de requêtes et d’utilisateurs croissant traduisent une fiabilité certaine.

« Ouvert, ludique, libre et accessible à tous », voici quatre concepts essentiels qui définissent Qwant selon Jean-Manuel ROZAN et Eric LEANDRI. A eux d’ajouter : « On ne suit pas l’internaute, on ne le trace pas, on ne cherche pas à connaître son identité... Le Freedom Qookie est juste là pour améliorer son expérience de recherche » : pas de pistage donc, et cela a de quoi rassurer les utilisateurs.

Article rédigé par Marie CASTELLA, Elodie MOREAU et Julien THIERY.
Qwant, un moteur de recherche à la française

Réagir ?

Envoyez-nous vos réactions et commentaires via notre page Contact !


Dernières actualités...

Référencement : l’influence des réseaux sociauxJouer à Pokemon Go : c'est possible en France !STRASBOURG : Les endroits où se rendre pour la fête de la musique (2016) ECONOMIE - Un souffle de crise dans les CHR

En direct



Avis aux webmasters

rose d'or

Vous pouvez recopier cet article sur votre site en indiquant que la source vient de CERA Interactive, par exemple en faisant un lien de la manière suivante :

<p> Article <a href="http://www.cera-interactive.fr"> CERA Interactive </a> : <a href="http://www.cera-interactive.fr/cera-strasbourg/actu-du-web.php?actu=130712-moteur-recherche"> Qwant, un moteur de recherche à la française </a> </p>


⇐ Retour aux actualités CERA Interactive
illustration de l'article CERA

Qwant, un moteur de recherche à la française

Des questions à ce sujet ?

Contactez-nous ! rose d'or

Vous aimez cette page ? Partagez-la sur les réseaux sociaux !






Copyright© 2010-2016 CERA Interactive - Tous droits réservés.