On vous rappelle

Laissez-nous votre :




Un site internet à 3.4 millions d’euros obsolète et financé par l’Etat

Article rédigé par CERA Interactive, le

La CGPME, Confédération générale des petites et moyennes entreprises, un syndicat comme les autres, ne vit pas seulement sur l’adhésion de ses membres mais principalement sur les aides de l’Etat. Par exemple en 2012, les fonds apportés par l’adhésion des membres représentaient seulement 20% des fonds total de la CGPME.





L’essentiel provient de pourcentages prélevés sur des taxes et versées aux syndicats, notamment par le FONGEFOR (Association de gestion du fonds national de gestion paritaire de la formation professionnelle continue), qui collecte une partie des taxes versées par les entreprises.

Il faut savoir qu’environ 66 millions d’euros issus des fonds de la formation professionnelle atterrissent chaque année dans les caisses des organisations syndicales et patronales.
Cette somme est ensuite répartie entre les différents organismes.
Sur ces 66 millions, environ 30 millions d’euros sont reversé à  FONGEFOR.

Ensuite les syndicats sont censés utiliser cet argent pour améliorer le développement de la formation professionnelle, mais le plus souvent ces fonds sont mal utilisés et tous les investissements ne sont pas transparents.


3.4 Millions d’euros, c’est un peu trop, non ?

On peut citer l’exemple du site la formationpro.com qui a été commandé  par la CGPME. En effet, cette confédération a  investi 3.4 millions d’euros auprès de l’agence Image & Stratégies pour un site internet sur la formation professionnelle ainsi que des conseils en communication stratégiques. C’est un prix nettement supérieur à ceux du marché, mais les dirigeants de la CGPME ne se sont même pas donnés la peine de procéder à un appel d’offre.

Vous pouvez voir ici les factures établies par la société : CGPME factures

Le journal « Le monde » a d’ailleurs interrogé plusieurs responsables d’agences de communication web, familiers de ce type de contrat. Les réponses sont étonnantes : "Ils se gavent"  dit l’un, quand un autre juge qu’il était possible d’avoir la même chose pour "le tiers du prix", et qu’un troisième parle dénonce le gaspillage des fonds publics.

Au-delà de son prix exorbitant, il n’y a eu aucun retour sur investissement. Le site qui devait devenir le « meetic  de la formation professionnelle » a fait en réalité un très gros flop. Assurément, le site a été maintenu en ligne pendant seulement deux ans (fin 2009 à fin 2011), et a connu en moyenne seulement 2000 visites par jour, c’est très peu pour « le site référence » de la formation professionnelle. On peut ajouter que sur cette période, il n’y a que eu environ 60 offres publiées sur le site, bref pas de quoi le rendre très attractif.


Juridiquement légal, mais moralement pas très correct

Tout cela c’est passé dans la légalité la plus complète. Il n’y a aucun contrôle sur les investissements des syndicats, qui sont à l’origine des fonds publics.

Quand on se rend compte du gaspillage fait par ces syndicats, on peut comprendre la rage des patrons d’entreprises.

Il y a clairement eu un abus, et un gaspillage des fonds publics provenant des taxes appliqués aux PME, mais l’exemple de ce site internet, qui est resté obsolète, n’est pas le seul exemple de gâchis.

Il faudrait peut-être améliorer les lois de contrôle des investissements par les syndicats, en faisant, par exemple une réforme ou en multipliant les moyens.


Sources :


  • le 02/10/13 " Formation professionnelle, le grand détournement ", Cash Investigation, France 2

Article rédigé par Radja TENDAYOUDABANY

Un site internet à 3.4 millions d’euros  obsolète et financé par l’Etat

Réagir ?

Envoyez-nous vos réactions et commentaires via notre page Contact !


Dernières actualités...

Référencement : l’influence des réseaux sociauxJouer à Pokemon Go : c'est possible en France !STRASBOURG : Les endroits où se rendre pour la fête de la musique (2016) ECONOMIE - Un souffle de crise dans les CHR

En direct



Avis aux webmasters

rose d'or

Vous pouvez recopier cet article sur votre site en indiquant que la source vient de CERA Interactive, par exemple en faisant un lien de la manière suivante :

<p> Article <a href="http://www.cera-interactive.fr"> CERA Interactive </a> : <a href="http://www.cera-interactive.fr/cera-strasbourg/actu-du-web.php?actu=131004-cgpme-fongefor"> Un site internet à 3.4 millions d’euros obsolète et financé par l’Etat </a> </p>


⇐ Retour aux actualités CERA Interactive
illustration de l'article CERA

Un site internet à 3.4 millions d’euros obsolète et financé par l’Etat

Des questions à ce sujet ?

Contactez-nous ! rose d'or

Vous aimez cette page ? Partagez-la sur les réseaux sociaux !






Copyright© 2010-2016 CERA Interactive - Tous droits réservés.