On vous rappelle

Laissez-nous votre :




La publicité dans les réseaux sociaux

Article rédigé par CERA Interactive, le

De plus en plus de personnes ne supportent plus les publicités sur les réseaux sociaux comme Facebook par exemple. En effet 68% des français, d’après un sondage IFOP, disent que la publicité à travers les réseaux sociaux est insupportable. Les principaux journaux expliquent ce résultat par l’intrusion des sites dans la vie privée des internautes.





Et en effet, le phénomène s’est amplifié depuis l’entrée en bourse des réseaux sociaux. Assurément on a pu voir au cours de ces dernières années les publicités se multiplier et prendre de plus en plus de place. Prenons le cas Facebook, toute la colonne de droite est dédiée à la publicité, ainsi que d’autres annonces dans votre fil d’actualités.
De plus Facebook n’est pas le seul, on peut aussi évoquer le cas de Twitter avec les tweets sponsorisés en plein milieu de la time line.


La publicité sur les réseaux sociaux, un modèle différent


Mais au fond c’est tout le système qui fonctionne de cette façon. On croise de la publicité partout, télévision, journaux, arrêts de bus, à la radio etc …et pas seulement sur internet ! Si l’on avait demandé aux français s’ils aimaient bien la publicité à la télé ou à la radio, ils auraient sans doute répondu de la même façon... c’est un peu comme demander aux français s’ils aiment les impôts...

Les sites de réseaux sociaux sont des sociétés privées et elles ont donc besoin de revenus pour survivre. Cependant la publicité sur les réseaux sociaux est différente de toutes les autres qu’on trouve plus habituellement. Effectivement la publicité est ciblée en fonctions de vos goûts, de vos recherches, et de vos centres d’intérêt, et de vos liens sociaux.  Alors que sur les autres médias où l’on trouve de la publicité les consommateurs la subissent, en effet à la télévision on ne peut pas choisir sa publicité, tout le monde aura la même, et on est obligé de la regarder ou faire autre chose.
Une publicité sera diffusée, mais elle n’est pas capable de connaitre vos gouts, vos centres d’intérêts, ainsi la pub n’a pas énormément de chance de vous intéresser. Sans parler du coût superflu de l’annonceur qui ne s’adresse pas aux bonnes personnes...
Par exemple, la publicité pour Canigou vous serez obligé de la regarder même si vous n’avez pas de chien... ou de vous coltiner celle pour les tampons hygiéniques même si vous êtes un homme...



publicité sur facebookAinsi, les réseaux sociaux utilisent justement votre réseau pour mettre en valeur un produit ou une page, en indiquant que tel et tel de vos amis ont aimé la page correspondante par exemple. C’est ce qu’on appelle la « recommandations partagées ».

Si  vous ne souhaitez pas que votre profil soit utilisé pour recommandés des pages, vous pouvez désactiver cette recommandation dans les principaux réseaux sociaux comme Facebook et Google+.

Cependant l’idée que vos données personnelles soient utilisées pour afficher des publicités ciblées ne plait pas à certains utilisateurs et ils y voient comme une violation de la vie privée.

Les utilisateurs ont surement peur qu’une machine puisse connaitre leurs gouts, et leurs afficher de la pub qui les intéressent. C’est comme si les internautes n’avaient plus de vie privée et que l’ordinateur les connaissait comme un « proche ».

Malgré toutes ces critiques, au fond ce type de publicité est beaucoup plus efficace qu’une publicité traditionnelle, elle va plus attitrer l’attention du client,  il va surement être intéressé et va cliquer dessus. Contrairement à une pub à la TV, où les spectateurs restent passifs et ils subissent seulement une pub complètement aléatoire.

Une idée qui est confirmée par l’étude menée par l’IFOP, qui estime que 19% des Français ont déjà réalisé un achat après avoir été exposé à une publicité sur un réseau social.

En dépit que de plus en plus d’utilisateurs soit excédés par ses publicités, celle-ci continueront, car c’est leur unique façon de subsister. D’après Mike Hadjadj, directeur marketing de l’éditeur de logiciels collaboratifs Generix, « Les marques prennent le risque de se mettre une majorité d’internautes à dos avec des publicités de plus en plus envahissantes, jugées intrusives ».


Quelle est la solution alors ?


Alors que peut-on faire face à ses publicités ? A vrai dire il n’y a pas grand-chose à faire, vous en aurez toujours, vous pouvez au moins désactiver vos recommandations ou sinon la solution est d’attendre le jour où un réseau social gratuit et dépourvu de toutes publicités  soit crée mais ça... c’est dans le pays de candy...



Si vous souhaitez annoncer sur Facebook, sur Google ou Twitter, Cera Interactive peut vous aider à configurer votre campagne en alliant retour sur investissement et bonnes pratiques non intrusives pour vos futurs clients.


Article rédigé par Radja TENDAYOUDABANY

La publicité dans les réseaux sociaux

Réagir ?

Envoyez-nous vos réactions et commentaires via notre page Contact !


Dernières actualités...

Référencement : l’influence des réseaux sociauxJouer à Pokemon Go : c'est possible en France !STRASBOURG : Les endroits où se rendre pour la fête de la musique (2016) ECONOMIE - Un souffle de crise dans les CHR

En direct



Avis aux webmasters

rose d'or

Vous pouvez recopier cet article sur votre site en indiquant que la source vient de CERA Interactive, par exemple en faisant un lien de la manière suivante :

<p> Article <a href="http://www.cera-interactive.fr"> CERA Interactive </a> : <a href="http://www.cera-interactive.fr/cera-strasbourg/actu-du-web.php?actu=131016-pub-facebook"> La publicité dans les réseaux sociaux </a> </p>


⇐ Retour aux actualités CERA Interactive
illustration de l'article CERA

La publicité dans les réseaux sociaux

Des questions à ce sujet ?

Contactez-nous ! rose d'or

Vous aimez cette page ? Partagez-la sur les réseaux sociaux !






Copyright© 2010-2016 CERA Interactive - Tous droits réservés.