On vous rappelle

Laissez-nous votre :




Résumé du conseil municipal de Strasbourg du 16 décembre 2013

Article rédigé par CERA Interactive, le

En ce 16 décembre 2013, se déroulait le dernier conseil municipal de Strasbourg de l'année pour l’actuel mandat du maire Roland RIES (PS), qui prendra peut-être fin en mars 2014.





Un conseil sous forme de marathon

Initialement prévu à 9h30, le conseil débuta vers les 9h45.

A l’ordre du jour, 97 points à aborder + une interpellation d’Eric SCHULTZ (EELV) quant à l’avenir incertain du théâtre d’humour le Kafteur. C'est bien un conseil marathon auquel nous avons assisté.


L'hommage de Roland RIES

Mais avant de commencer les hostilités, le maire a rendu hommage à un grand homme disparu il y a peu, Nelson MANDELA. Pour rappel, il était venu nous rendre une petite visite ici à Strasbourg, au Parlement Européen en 1990, peu de temps après sa libération. Saluant son combat pour la liberté et l’égalité de tous, le maire propose qu’une statue soit érigée en son honneur et demande à toute l’assemblée d’observer une minute de silence


L'entrée en matière avec les sujets importants

Après cette entrée en matière symbolique, il était temps de parler des sujets qui fâchent. Et plus particulièrement du Budget Primitif pour 2014.

Quelques boutades gentillettes fusent déjà, surtout celle remarquée de Robert GROSSMANN (UMP), qui remercie chaleureusement le maire pour avoir mis l’ambiance en abordant les sujets sensibles.

C’est au tour de l’adjoint aux finances Alain FONTANEL (PS) de prendre la parole. Se félicitant de la bonne santé de la ville, tant au niveau de ses dettes (inférieur de moitié par rapport aux autres grandes villes de France) que de son orientation dans les dépenses, il ne manque pas de souligner que l’institut Montaigne qualifie la gestion de la ville ‘comme saine et équilibrée’. On fait plus et mieux avec encore moins.

L’axe principal de la ville étant l’éducation, la petite enfance et la culture, ainsi nous avons appris que plus de 350 places en crèche ont été créées et le programme des restaurants scolaires modernisé.

En deuxième axe, le rayonnement durable de la ville de Strasbourg et un budget antimorosité orienté vers le plus grand nombre.


L'opposition n'a pas la même vision des choses.

Le bilan de la ville côté gauche finie, c’est Marc MERGER (UMP) qui expose sa vision de la chose. « Vous n’avez réglé, Monsieur le Maire, aucun problème budgétaire. », « Budget d’illusions, ni crédible, ni réaliste ». Il qualifie la politique menée par Roland RIES comme court-termiste, et comme une fuite en avant à des fins électorales. Il cite même François HOLLANDE, pour soi-disant faire plaisir à son aile d’extrême gauche... (comprenez Syamak AGHA BABAEI et Paul MEYER)

Roland RIES Annonce : « Martine CALDEROLI-LOTZ (UMP) vous avez la parole ». Elle en remet une couche avec la vente des bijoux de famille (ce terme très apprécié par l’opposition reviendra souvent), c’est-à-dire la vente des actions de Gaz de Strasbourg qui explique que c’est grâce à cela que les finances de la ville vont bon train. Madame CALDEROLI-LOTZ souligne aussi que les impôts des Strasbourgeois n’ont pas augmenté, c’est bien. Un bon point. Mais cela augmente les impôts de la CUS, donc pèse sur le pouvoir d’achat des Strasbourgeois... Mauvais point.

« Et alors ? Et alors ? » s’exclame quelqu’un au loin.


A la veille des élections les couteaux s'aiguisent

A partir de ce moment-là, après les exposés des deux camps, les vieilles querelles vont commencer à refaire surface. Chaque nouveau point abordé sera prétexte aux tacles et piques en tout genre.

Monsieur FONTANEL rappelle les absences répétées à la commission de la collectivité de Madame KELLER, anciennement maire de Strasbourg.

Il déclare aussi « On peut être de droite et indépendant » en s'adressant à Pascal MANGIN, Fou rire général.


Prix spécial pour ces Pics du Conseil Municipal

caricature conseil municipal de Strasbourg

« Nous avons appris des erreurs du passé... des autres » Alain FONTANEL
« Le raisonnement un peu tiré par les cheveux de Monsieur MANGIN » Roland RIES
« Vous avez bradé l’Aubette, ce qui est très grave » Madame TETSI à Madame KELLER
« Yo yo, vous devriez vous voir, vous êtes vraiment minables. » Madame ZUBER
Dans un élan inspiré, Alain FONTANEL se permet même de citer le pape !

Oui, on en vient même aux pseudo-insultes (Madame ZUBER s’excusera d’ailleurs pour ses propos déplacés). Aussi, ne faisons pas l’impasse sur les sonneries de téléphone intempestives et les tentatives de prise de paroles sauvages.


Des immeubles Rustico-Soviétiques

On continue, les prochains points étudiés, l’insécurité, les nuisances sonores et le ZAC des Deux Rives. D’ailleurs, pour le dernier, Madame Schumann tient des propos assez vigoureux, comme le terme ‘rustico-soviétiques’ et, je cite « Il ne suffit pas de dessiner un rectangle sur un plan en lui trouvant un nom étrange ». « Nous sommes en droit d’attendre un urbanisme de qualité. »


Le Zoo de L'orangerie ou la politique de l'autruche

Autre gros point qui suit et déjà maintes et maintes fois discuté : l’Association des amis du Zoo de l’Orangerie. Une étude de l’Association Code Animal décrit l’absence d’une enceinte entourant le parc et le mauvais traitement sur les animaux. En effet, cela a été dit, le Zoo n’est plus adapté à notre époque, tant dans sa forme que dans son fonctionnement. Il serait peut-être temps d’engager une réflexion de fond, au lieu de faire dériver le sujet de la maltraitance, sur les travaux de la mini-ferme... affaire à suivre.


Le Kafteur sous perfusion

Et enfin, pour clore ce conseil municipal fastidieux, l’avenir du Théâtre du Kafteur. Basé sur le bénévolat, le Kafteur croule sous les difficultés financières(hausse du loyer des locaux, ou encore baisse de la fréquentation des spectacles). On passe quand même d’un excédent de 12 000 euros, à un déficit de 38 000.

Monsieur PAYOT approuve totalement Monsieur SCHULTZ. Des solutions pour reloger l’Association sont à l’étude, et une subvention de 25 000 euros lui sera accordée. Il faut vraiment agir au plus vite, mais est-ce que ce sera suffisant ?

On en voit enfin le bout ! C’est sur cette note optimiste pour le Kafteur et le rayonnement culturel de la ville de Strasbourg que Monsieur le Maire souhaite un Joyeux Noël et une très bonne année en concluant sur le fait que :
2014 s’annonce rude pour tout le monde...


Article rédigé et illustré par Lara T.

Résumé du conseil municipal de Strasbourg du 16 décembre 2013

Réagir ?

Envoyez-nous vos réactions et commentaires via notre page Contact !


Dernières actualités...

Référencement : l’influence des réseaux sociauxJouer à Pokemon Go : c'est possible en France !STRASBOURG : Les endroits où se rendre pour la fête de la musique (2016) ECONOMIE - Un souffle de crise dans les CHR

En direct



Avis aux webmasters

rose d'or

Vous pouvez recopier cet article sur votre site en indiquant que la source vient de CERA Interactive, par exemple en faisant un lien de la manière suivante :

<p> Article <a href="http://www.cera-interactive.fr"> CERA Interactive </a> : <a href="http://www.cera-interactive.fr/cera-strasbourg/actu-du-web.php?actu=131217-cm-strasbourg"> Résumé du conseil municipal de Strasbourg du 16 décembre 2013 </a> </p>


⇐ Retour aux actualités CERA Interactive
illustration de l'article CERA

Résumé du conseil municipal de Strasbourg du 16 décembre 2013

Des questions à ce sujet ?

Contactez-nous ! rose d'or

Vous aimez cette page ? Partagez-la sur les réseaux sociaux !






Copyright© 2010-2016 CERA Interactive - Tous droits réservés.