On vous rappelle

Laissez-nous votre :




Les Pickpockets du Futur : Votre CB piratée dans les transports en commun.

Article rédigé par CERA Interactive, le

Il y a quelques mois, nous vous avions informé sur notre site à propos des NFC par rapport à la sécurité des abonnements CTS. Le NFC s’est depuis installé sur nos cartes bancaires…




Article vu 1274 fois.




Petit rappel, que signifie NFC ?

La technologie NFC : Near Field Communication ou en français « Communication en champ proche » a été crée en 2002, c’est une méthode de communication sans-fil à courte portée , un peu comme le Bluetooth. Pour fonctionner, c’est très simple : il suffit de moins de 25 centimètres entre une carte et un lecteur pour récolter les données.


Cette technologie reprend les normes de la RFID : Radio Frequency Identification notamment utilisées pour les cartes de transport en commun, système que nous retrouvons également sur les passeports biométriques.


En quoi sommes nous concernés ?

Ce procédé s’est depuis installé sur nos cartes bancaires , 1 français sur 3 serait équipé de cette carte. Vous ne le saviez pas ? Sortez votre carte et regardez si vous trouvez ce logo Logo NFC.
Si vous l’avez c’est que vous pouvez payer vos achats de moins de 20 € sans composer votre code. Il vous suffit de passer votre carte sur le terminal et vous êtes crédité. Génial vous dîtes, gain de temps, plus besoin de composer votre numéro, ni d’aller chercher de l’argent pour la monnaie.


Oui, mais en termes de sécurité, qu’en est-t-il ?

Pourquoi ma banque ne m’a-t-elle pas informée ? Ce changement s’est effectué tout naturellement lorsque vous avez renouvelé votre carte bancaire par exemple, un courrier postal vous a été envoyé pour vous « prévenir ». Question sécurité, les banques ont beau vous dire que c’est sécurisé, il n’en est rien. Des personnes douées en informatique peuvent avoir accès à vos données, il existe même des applications pour vous hacker plus facilement.


Comment peuvent-ils avoir accès ?

Par exemple, dans une vidéo proposée par France 4, nous voyons qu’en même pas 5 minutes un jeune homme a accès à vos données bancaires. Il lui suffit juste d’avoir un lecteur NFC, qui coûte environ 40 €, de télécharger un programme spécial et gratuit sur internet. Il passe votre carte sur son lecteur et voilà le tour est joué contre votre insu, il connait votre nom, prénom, numéro bancaire, date d’expiration et les dernières transactions effectuées . Certains vont vous rétorquer que pour commander sur internet il vous faut impérativement le CVV : le cryptogramme visuel, c’est-à-dire les 3 chiffres au dos de votre carte, mais ce n’est pas vrai pour tous les sites , principalement de sites étrangers. De plus, il existe des applications téléchargeables sur vos Smartphones qui permettent de lire ces données.


2 Cartes piratées sans aucun risque de se faire prendre.

Plus loin dans la vidéo, nous avons une autre démonstration de cette faille, pour moins de 100€, un mini ordinateur équipé d’une antenne à 25 € permettant de détecter les informations à moins de 25 centimètres, d’une carte mémoire pour enregistrer les données, d’une batterie de 9 wolt pour alimenter le tout, un bouton on-off, ils ont réussi à récupérer deux numéros bancaires en se promenant tranquillement dans le métro en croisant d’autres personnes comme si rien n’était. Le dispositif étant totalement invisible puisque mis dans une petite sacoche. Comme quoi, avec du bon matériel, et n’étant pas forcément un génie en informatique, nos données bancaires peuvent être facilement récupérées avec le NFC. Il va sans dire que les pickpockets du futur auront bien du mal à se faire attraper par les forces de l’ordre...


Plus tard dans le reportage on voit que l’on peut acheter facilement des objets sur un site internet très connu avec les numéros récupérés dans le metro: Amazon.


Et le gouvernement dans tout ça ?

La CNIL avait déjà pointé ce problème en 2012, (Sécurité des cartes bancaires sans contact : quelles sont les avancées et les améliorations possibles ?), sur les nouvelles cartes les hackers ont toujours accès à vos données bancaires : numéro et numéro d’expiration, mais plus votre nom et prénom. Cependant, cela ne change en rien le problème de sécurité.


Que puis-je faire contre ce NFC ?

Vous pouvez essayer de voir avec votre banque, demander à changer de carte, dans certaines banques vous recevrez un « protège carte » pour empêcher la lecture de cette dernière. Il existe également une autre solution peu esthétique et moins pratique : l’emballer dans du papier aluminium. D’autres vous proposent de bloquer ce système en modifiant votre carte : retirer le fil qui fait fonctionner le NFC en perçant votre carte...


Article rédigé par Jeanne E.



Sources :

Les Pickpockets du Futur : Votre CB piratée dans les transports en commun.

Réagir ?

Envoyez-nous vos réactions et commentaires via notre page Contact !


Dernières actualités...

Référencement : l’influence des réseaux sociauxJouer à Pokemon Go : c'est possible en France !STRASBOURG : Les endroits où se rendre pour la fête de la musique (2016) ECONOMIE - Un souffle de crise dans les CHR

En direct



Avis aux webmasters

rose d'or

Vous pouvez recopier cet article sur votre site en indiquant que la source vient de CERA Interactive, par exemple en faisant un lien de la manière suivante :

<p> Article <a href="http://www.cera-interactive.fr"> CERA Interactive </a> : <a href="http://www.cera-interactive.fr/cera-strasbourg/actu-du-web.php?actu=140411-nfc-piratage"> Les Pickpockets du Futur : Votre CB piratée dans les transports en commun. </a> </p>


⇐ Retour aux actualités CERA Interactive
illustration de l'article CERA

Les Pickpockets du Futur : Votre CB piratée dans les transports en commun.

Des questions à ce sujet ?

Contactez-nous ! rose d'or

Vous aimez cette page ? Partagez-la sur les réseaux sociaux !






Copyright© 2010-2016 CERA Interactive - Tous droits réservés.