On vous rappelle

Laissez-nous votre :




Google glass, accessoire inutile ou réelle amélioration ?

Article rédigé par CERA Interactive, le

C’est cette année que le géant californien doit sortir sa deuxième génération de lunettes à réalité augmentée. Alors ? Que pourraient valoir ces fameuses Google Glass ?




Article vu 755 fois.




Un gadget attendu

A l’heure où j’écris ces lignes, Google reste persuadé que ses lunettes seront un succès commercial mais également une nouvelle manière d’aborder la vie de tous les jours. Petit historique des derniers événements :

Le projet Google Glass est un projet initié par Google en 2011. L’objectif était de créer des lunettes à réalité augmentée. Comprenez par là qu’un petit écran intégré à la monture vous affichera en permanence des informations sur le monde qui vous entoure.

L’objet commence à faire parler de lui aux Etats-Unis à partir de mai 2012 lorsqu’il est utilisé par plusieurs personnalités en vue lors de différents événements dont un show télévisé (The Gavin Newsroom Show). Le coup publicitaire culmine en juillet 2013 lorsque deux chirurgiens opèrent un patient en utilisant des Google Glass, permettant ainsi à ceux qui le souhaitaient de suivre l’opération en direct et en vue subjective et cerise sur le gâteau : le tout en 3D.

Depuis, l’attention est retombée mais reste malgré tout entretenue par les promesses de vie nouvelle que nous fait Google à propos de ce qui sera sûrement son produit phare de 2014. Pour le moment, Google n’a toujours pas communiqué de date de sortie de ses lunettes pour le grand public. Pourtant, le site iDigitalTimes évoque ce mois d’avril et un prix de 600$ (environ 440€). Quoi qu’il en soit, que peut présenter comme intérêts ce « wearable device » ?


Gadget ou véritable utilitaire ?

Force est de constater que contrairement à ce que j’aurais pu penser en premier lieu, les Google glass pourraient bel et bien nous faire voir certains aspects de notre vie sous un angle différent. En effet, le domaine de l’éducation et notamment dans le supérieur pourrait bien profiter d’une avancée majeure. La caméra intégrée permettant de filmer et de diffuser des vidéos en direct, toutes sortes d’expériences, conférences pourraient être suivies à distance dans le monde entier. Imaginez-vous suivre un cours ou une conférence depuis chez vous ou tout autre lieu tant qu’il dispose d’une couverture Bluetooth et / ou WIFI. Nous pourrions par exemple limiter le problème de surpopulation dans les facultés françaises grâce à ce dispositif. Et c’est d’ailleurs l’avantage pédagogique du gadget que mettent en avant les différents médecins, chirurgiens et autres praticiens du monde médical hospitalier.


« Ce qui au départ n’est qu’un gadget pourrait devenir bien plus »


Je vais m’attarder sur une opération chirurgicale, réalisée en France, à Rennes. Cette opération très récente (février 2014) illustre bien en quoi ce qui au départ n’est qu’un gadget pourrait devenir bien plus. Il s’agissait d’une pose de prothèse totale d’épaule par le Dr Philippe Colin qui grâce aux Google glass, a pu être suivie en direct par deux chirurgiens de l’hôpital de Nagoya au Japon. Mais qu’est-ce que cela a de révolutionnaire me demanderez-vous ? Eh bien à peu près tout quand on y réfléchi. Premièrement, la réalité augmentée et l’affichage 3D présents sur ces lunettes pourraient se révéler être une précieuse aide lors des opérations. Elles pourraient ainsi aider les médecins à se rapprocher un peu plus du seuil des 0% d’erreur humaine qui malheureusement peuvent encore parfois se produire.

Deuxièmement, l’intérêt encore une fois pédagogique de la chose. La chirurgie est un art qui s’acquiert et ne maîtrise qu’avec l’expérience et la pratique. Or, le système d’affichage et de retransmission en direct des Google glass permet en quelque sorte de pratiquer sans pratiquer. Les élèves chirurgiens peuvent profiter de la même vue que leur professeur en intervention tout en pouvant facilement demander des explications sur ce qu’ils voient. Il s’agit d’une toute nouvelle manière d’aborder l’apprentissage des métiers manuels qui pourrait bien bouleverser nos habitudes !

Cerise sur le gâteau pour les porteurs de lunette comme moi, le système de réalité augmentée peut être intégré sur votre monture sans soucis. Pas besoin de choisir entre les deux. Des partenariats ont même été signés avec Oakley et Ray-Ban pour intégrer le petit système sur leurs montures. Reste à savoir si ces accords resteront limités au territoire étasunien ou s’ils s’étendront au reste de la planète.


« à 440€ pièce, elles risquent d’attirer les convoitises »


La petite ombre au tableau

Mais comme vous vous en doutez, il y a un revers à la médaille. Et ce revers pourrait venir de plusieurs côtés. Déjà, le prix : à 440€ pièce, elles risquent d’attirer les convoitises. Il est clair que n’étant que posées sur votre nez et vos oreilles, elles peuvent être arrachées facilement du visage de leur propriétaire. On peut toujours les retirer, les ranger pendant qu’on ne les utilise pas mais voilà, le risque de vol existe.

Ensuite, le temps d’autonomie de la batterie. Comme vous vous en doutez, le système réalité augmentée a besoin d’énergie pour fonctionner. Selon les applications qui seront développées dans le futur, les besoins en énergie du système peuvent varier et on peut donc se poser la question du temps d’autonomie autorisé avant de devoir recharger. D’après les informations que j’ai pu glaner, on peut tabler sur une journée complète pour une utilisation normale. Il reste donc à définir ce que Google appelle « utilisation normale ».


Article rédigé par Lucas K.

Google glass, accessoire inutile ou réelle amélioration ?

Réagir ?

Envoyez-nous vos réactions et commentaires via notre page Contact !


Dernières actualités...

Référencement : l’influence des réseaux sociauxJouer à Pokemon Go : c'est possible en France !STRASBOURG : Les endroits où se rendre pour la fête de la musique (2016) ECONOMIE - Un souffle de crise dans les CHR

En direct



Avis aux webmasters

rose d'or

Vous pouvez recopier cet article sur votre site en indiquant que la source vient de CERA Interactive, par exemple en faisant un lien de la manière suivante :

<p> Article <a href="http://www.cera-interactive.fr"> CERA Interactive </a> : <a href="http://www.cera-interactive.fr/cera-strasbourg/actu-du-web.php?actu=140422-google-glasses-high-tech"> Google glass, accessoire inutile ou réelle amélioration ? </a> </p>


⇐ Retour aux actualités CERA Interactive
illustration de l'article CERA

Google glass, accessoire inutile ou réelle amélioration ?

Des questions à ce sujet ?

Contactez-nous ! rose d'or

Vous aimez cette page ? Partagez-la sur les réseaux sociaux !






Copyright© 2010-2016 CERA Interactive - Tous droits réservés.