On vous rappelle

Laissez-nous votre :




Strasbourg Montagne Verte : Eric Elkouby délaisse la rue des Carolingiens

Article rédigé par CERA Interactive, le

Ce qui au départ n’était qu’une gêne pour les habitants du quartier s’est petit à petit transformée en une bataille rangée contre l’adjoint au maire M. Eric Elkouby tandis que les problèmes sur le terrain s’aggravent




Article vu 1073 fois.




Un problème qui dure depuis longtemps

Pour comprendre la situation actuelle, il est nécessaire de faire un petit bond dans le temps et de remonter au début de l’année 2013. L’un des habitants de la Rue des Carolingiens a pu signaler dans une lettre à M. Elkouby une augmentation du nombre de deux roues motorisés (comprenez scooters) ainsi que de quads circulant sur la piste cyclable traversant le quartier. Le problème semblait déjà récurrent puisque apparemment, certains habitants s’étaient déjà plaints de la situation. La municipalité a alors installé sous l’impulsion de M. Elkouby d’abord un dispositif provisoire en mars puis un dispositif définitif pendant l’été (La situation avait d’ailleurs fait l’objet d’un article de la part des DNA).


Il faut croire que cela n’a pas dissuadé les principaux concernés puisque dès la fin de l’été, des habitants ont pu signaler à M. Elkouby lors de la réunion PNU l’inefficacité des dispositifs mis en place. Ceux-ci ne dissuadaient en rien un individu avec un brin de volonté. Ce à quoi M. Elkouby a répondu avec la fougue qu’on lui connaît un « vous voulez prendre ma place ? » qui a marqué les esprits présents.


Autre sujet d’inquiétude, il semblerait que durant la période estivale, le manque de présence policière aux instants et endroits cruciaux ait donné du courage aux conducteurs de scooter. Ceux-ci auraient en effet profité de ce qui apparaissait pour eux comme une opportunité pour pouvoir commencer à abimer et détruire les infrastructures censées les arrêter en plus de dealer de la drogue.


Police dépassée et relations brouillées

Ces deux informations se recoupent en octobre où malgré une augmentation significative du nombre de patrouilles de police, les infractions continuent et s’alourdissent. Seuls les CRS peuvent procéder à des arrestations qui dans la plupart du temps ne donneront pas suite. La Police municipale est quant à elle transparente : les agents n’ayant pas de droit de poursuite, ils se cantonnent à la verbalisation des véhicules en stationnement. Les dealers poussent leur avantage plus loin en réalisant maintenant leur trafic en plein jour dans le parc voisin et dans les cours des résidences. Certains habitants dénoncent également le fait que les personnages incriminés dealent maintenant de la drogue sous les fenêtres pendant la nuit. Mais ce qui commence à brouiller les relations entre l’adjoint au maire et les résidents de la Rue des Carolingiens est un courrier datant de début novembre.


Dans ce courrier, l’un d’entre eux dénonce non seulement l’inefficacité totale d’une barrière récemment mise en place sur la passerelle de l’Illhof, mais également le fait que celle-ci soit même laissée ouverte, indiquant selon lui une collaboration entre des membres du service de la municipalité et les délinquants.


Échange de mots et de maux

La rupture est définitivement consommée en mars 2014 quand la même personne accuse M. Elkouby cette fois-ci de ne s’investir que dans les dossiers susceptibles de lui apporter des votes, délaissant le quartier entier qui devient petit à petit une zone de non-droit pour des raisons purement populistes. Celui-ci s’appuie sur la révélation faite par la presse de« l’affaire » de la mosquée du quartier de la montagne verte. Quant à la Police, sa présence est quasi-inutile puisque des guetteurs la signalent aux dealers d’après les observations des riverains, sans compter sur la Police municipale dont la pertinence de l’intervention est fortement remise en doute. En conséquence, ces derniers proposent à M. Elkouby de faire installer des caméras de surveillance et faire saisir les deux roues des dealers identifiés en plus des amendes et poursuites judiciaires.


Cherchez à qui profite la situation

Depuis, les relations vont de mal en pis, les habitants ayant l’impression de ne pas être entendus et M. Elkoubi ayant pour sa part l’impression d’être agressé. Au final, les seuls mots échangés se résument à des accusations. Les gagnants dans l’histoire sont de fait les dealers qui continueront donc tranquillement leur trafic tant que rien ne sera mis en place pour les stopper.


Il est clair qu’au vu des événements passés (voir notre article du 11 mars 2014 « Municipales Strasbourg : Les déboires d’Eric Elkouby, Liste PS de Roland Ries »), les intentions de M. Elkouby par rapport aux actions à mener dans le quartier de la Montagne Verte sont sujettes à caution. Volonté de chercher plus de voix ? Eviter un islam clandestin plus radical ? Les hypothèses peuvent se suivre sans se ressembler mais les réponses ne peuvent venir que de l’adjoint au maire.

Article rédigé par Lucas K.

Strasbourg Montagne Verte : Eric Elkouby délaisse la rue des Carolingiens

Réagir ?

Envoyez-nous vos réactions et commentaires via notre page Contact !


Dernières actualités...

Référencement : l’influence des réseaux sociauxJouer à Pokemon Go : c'est possible en France !STRASBOURG : Les endroits où se rendre pour la fête de la musique (2016) ECONOMIE - Un souffle de crise dans les CHR

En direct



Avis aux webmasters

rose d'or

Vous pouvez recopier cet article sur votre site en indiquant que la source vient de CERA Interactive, par exemple en faisant un lien de la manière suivante :

<p> Article <a href="http://www.cera-interactive.fr"> CERA Interactive </a> : <a href="http://www.cera-interactive.fr/cera-strasbourg/actu-du-web.php?actu=140424-elkouby-strasbourg-montagne-verte"> Strasbourg Montagne Verte : Eric Elkouby délaisse la rue des Carolingiens </a> </p>


⇐ Retour aux actualités CERA Interactive
illustration de l'article CERA

Strasbourg Montagne Verte : Eric Elkouby délaisse la rue des Carolingiens

Des questions à ce sujet ?

Contactez-nous ! rose d'or

Vous aimez cette page ? Partagez-la sur les réseaux sociaux !






Copyright© 2010-2016 CERA Interactive - Tous droits réservés.