On vous rappelle

Laissez-nous votre :




Strasbourg - Bischheim : une braderie sous le soleil

Article rédigé par CERA Interactive, le

Le 2 juin se tenait la braderie de Bischheim, route de Bischwiller. Pour l’occasion, tous les habitants et quelques badauds viennent découvrir les stands des commerçants. Les personnalités politiques locales sont également de sortie.




Article vu 926 fois.




Une braderie ensoleillée

En ce début juin, les beaux jours de la ville de Bischheim dans la banlieue de Strasbourg s’inaugurent par la braderie annuelle (ou plus traditionnellement Johrmärik), sur la Route de Bischwiller et au croisement de la rue du Général Leclerc et l’avenue de Périgueux, au cœur de la ville alsacienne.

Rencontre entre commerçants, artisans locaux et extérieurs que l’on doit à l’Union des Professionnels de Bischheim. Voici les premières impressions de la population locale, des participants et des commerçants pour cette édition qui s’annonce déjà réussie avant même l’inauguration.


Déjà la 30ème édition ?

11 heures, l’inauguration de ce qui semble bien être la 30ème édition de la Braderie de Bischheim commence, « Je pense que c’est la 30ème édition », nous confie (et s’étonne quelque peu) un habitant et habitué de longue date à l’événement. Il est vrai que personne ne semble se souvenir exactement, même si tout le monde y prend part avec la même ferveur depuis tant d’années. "Il faudrait vérifier" nous dit-on, mais après tout, quand on aime, on ne compte pas.

Au carrefour de l’avenue de Périgueux, une fois le ruban tendu par la Seconde Dauphine coupé par Monsieur Jean-Louis Hoerlé, maire de Bischheim, place à la découverte des stands. Aucun commerçant n’est laissé pour compte par Monsieur le Maire, chacun a droit à son bon mot et à sa poignée de main, passants comme commerçants. « Alors, on a fait la bonne affaire ? », demande-t-il curieux devant l’achat de quelques uns, et à peine une passante s’étonne que le Maire ait oublié de la saluer que celui-ci entame déjà son demi-tour. Les plaisanteries échangés ne se font pas rares entre le Maire, les membres du Conseil municipal et leurs concitoyens.

Inauguration de la braderie par Monsieur le Maire Monsieur le Maire ne manque pas non plus de faire remarquer l’assiduité à l’événement de certains commerces locaux, comme par exemple la parfumerie locale dont il semble apprécier particulièrement la présence et le stand. Ces bribes de conversations çà et là entre le maire, ses adjoints et les commerçants concourent à l’ambiance détendue pour cette braderie. Monsieur Jean-Louis Hoerlé se rend accessible à tous.

Les badauds plaisantent, et déjà les commerçants espèrent que l’affluence sera encore meilleure pour l’après-midi sous un soleil qui n’a pas manqué le rendez-vous. Des agents de la police municipale sont eux aussi visibles, mais tout comme les passants et les commerçants, ils prennent part à l’événement avec jovialité. Midi arrive, et les terrasses installées par les commerçants se remplissent. Spécialités locales et nourriture alsacienne traditionnelle se mêlent aux différents sandwichs que tout le monde apprécie. Au milieu de tous ces effluves, chacun y trouve de quoi ravir ses papilles.

Une fois la visite de tous les stands terminée, destination Le Cheval Blanc et sa salle des fêtes pour y boire le verre de l’amitié et où est tenu un discours par Monsieur Hubert Drenss, Premier adjoint au Maire. S’y retrouvent les personnalités de la vie politique locale, membres du conseil municipal de Bischheim, mais aussi des jeunes habitants de la commune alsacienne et notamment sa Première Dauphine qui vient juste d’arriver à la sortie d’un examen et qui ne raterait l’événement pour rien au monde.

A l’honneur lors du discours de présentation de Monsieur Hubert Drenss, les maires des communes voisines Schiltigheim et Hoenheim, respectivement Messieurs Jean-Marie Kutner et Vincent Debes, mais aussi Emilie Courts en tant que Présidente des Commerçants de Bischheim. Tous apprécient l’accueil et l’ambiance chaleureuse qui leur a été réservé dans les rues mais également dans la salle des fêtes.


« Fédérer un maximum d’entreprises »

Emilie Courts ne manque pas de faire remarquer l’importance de cette braderie et de ses ambitions pour les commerces de proximité, chers aux habitants de longue date mais parfois délaissés par rapport aux grandes zones commerciales. Elle profite de l’occasion de la braderie pour rappeler une priorité dans ses objectifs. « Fédérer un maximum d’entreprises pour leur donner une plus grande force, une plus grande visibilité » s’impose selon elle pour les commerces, et notamment ceux prenant part à la braderie. Aussi faut-il leur donner un « nouveau souffle », à travers une communication via internet qui semble nécessaire aujourd’hui plus que jamais. « C’est de communication qu’ont besoin les commerces de proximité face aux grands groupes ». Le discours se termine sur le souhait d’une formidable braderie 2014, et chacun profite alors d’un verre plus que bienvenu après la visite des stands sous le soleil. Chacun vaque à une discussion et la bonne humeur entre les responsables de l’organisation se fait largement ressentir.


Changement d’organisation, même réussite

Cette édition comporte une particularité, nous confie Monsieur Hubert Drenss, puisqu’il s’agit d’une « nouvelle organisation que l’on doit à Madame Schouleur » (représentante des commerçants non-sédentaires), et dont le Premier adjoint au Maire se révèle très satisfait. Un seul regret pour lui, il aurait espéré que plus de commerçants locaux soient visibles et actifs dans la rue. En effet, il espère encore beaucoup de la braderie de Bischheim pour les éditions à venir. Il souhaite notamment dynamiser cet « axe commercial » dont la ville jouit avec ses villes voisines, Hoenheim et Schiltigheim, et souhaiterait que pour les prochaines années, la braderie s’étende aux autres rues adjacentes à la route de Bischwiller. Cela ne l’empêchera pas de profiter de l’événement comme il se doit néanmoins.

En effet, tout le monde se réjouit de la bonne humeur qui anime l’événement et que chacun attend longtemps à l’avance. La Première Dauphine apprécie particulièrement de voir se remplir les rues de la commune de jeunes enfants, redonnant un souffle de vie à la braderie et lui promettant encore de belles années à venir. Que l’on ne s’y trompe pas : la braderie n’attire pas que les habitants y participant depuis des années. Les plus jeunes alsaciens sont aussi sous le charme de l’événement.

A proximité de Strasbourg, l’événement est devenu une belle occasion d’oublier l’espace d’un instant les grandes avenues et de profiter d’un moment de détente. Il serait effectivement réducteur de cloîtrer l’événement à un rendez-vous d’habitués prenant part à la manifestation de manière rituelle. Le décor pittoresque des rues de Bischheim où l’on retrouve des maisons alsaciennes typiques comblent également les visiteurs, commerçants et passants. De plus, le calme des rues de Bischheim attire également les Strasbourgeois à l’événement. En cette occasion, les promeneurs se renouvellent et les commerçants se réunissent, toujours plus nombreux sur cette braderie d’une année à l’autre.


Une braderie aux horizons divers

Cependant, la braderie n’est pas en reste de commerçants extérieurs et aux produits très éclectiques. Que l’on vienne pour un rafraîchissement ou pour profiter des stands de vêtements en passant par les stands qui nous proposent des sonorités typiquement alsaciennes, la braderie sait ravir les passants par sa diversité. En témoigne la présence du stand de nougat originaire de Montélimar, dont la devanture attire l’œil et pique la curiosité. Il ne s’agit pas en effet d’une spécialité locale, et le stand se démarque. Il serait d’ailleurs dommage de ne pas remarquer l’effort de présentation offertes par certains.
Après la pause de midi, il est encore un peu tôt pour le commerçant pour savoir si sa toute première participation à la braderie sera aussi fructueuse qu’il l’espère. Néanmoins il apprécie déjà la bonne humeur qui y règne, et espère qu’il sera amené à réitérer l’expérience. En outre, il espère comme tous les autres commerçants que le soleil de l’après-midi apportera son lot de passants.

Toutefois, alors que les terrasses se vident, se sont à nouveau les rues qui se remplissent. A peine l’après-midi commencée que la perspective d’une journée réussie pour cette édition 2014 de la braderie de Bischheim éclaire les stands, qui eux aussi retrouvent leurs commerçants partis profiter des restaurations mises à disposition les environnant pour se rassasier.

En cette fin de journée que l’on espère satisfaisante pour tout les commerçants, il ne restera donc plus qu’à se donner rendez-vous l’année prochaine, même lieu, pour profiter à nouveau de la braderie au charme alsacien.


Article rédigé par Alexandre V.

Strasbourg - Bischheim : une braderie sous le soleil

Réagir ?

Envoyez-nous vos réactions et commentaires via notre page Contact !


Dernières actualités...

Référencement : l’influence des réseaux sociauxJouer à Pokemon Go : c'est possible en France !STRASBOURG : Les endroits où se rendre pour la fête de la musique (2016) ECONOMIE - Un souffle de crise dans les CHR

En direct



Avis aux webmasters

rose d'or

Vous pouvez recopier cet article sur votre site en indiquant que la source vient de CERA Interactive, par exemple en faisant un lien de la manière suivante :

<p> Article <a href="http://www.cera-interactive.fr"> CERA Interactive </a> : <a href="http://www.cera-interactive.fr/cera-strasbourg/actu-du-web.php?actu=140603-braderie-bischheim"> Strasbourg - Bischheim : une braderie sous le soleil </a> </p>


⇐ Retour aux actualités CERA Interactive
illustration de l'article CERA

Strasbourg - Bischheim : une braderie sous le soleil

Des questions à ce sujet ?

Contactez-nous ! rose d'or

Vous aimez cette page ? Partagez-la sur les réseaux sociaux !






Copyright© 2010-2016 CERA Interactive - Tous droits réservés.