On vous rappelle

Laissez-nous votre :




Strasbourg : Les Subventions Tango et Scan, une Arnaque ?

Article rédigé par CERA Interactive, le

Lorsque l'on a comme objectif de favoriser des projets innovants de la CUS (Communauté Urbaine de Strasbourg) il devrait être naturel de favoriser des projets qui ne présentent pas la même chose d'une année à l'autre et surtout, normalement, de l'effectuer avec des acteurs tous issus de la CUS... Cependant ce ne semble pas être la priorité de "Strasbourg Creative".




Article vu 1660 fois.




Petit rappel des éditions précédentes

Tango&Scan, ce sont des projets très novateurs… parfois trop. Pourtant, ce n'est pas ça qui les empêche de bénéficier des subventions. Si certains projets parviennent à allier ingéniosité et originalité, d'autres n'hésitent pas à faire dans l'abstrait.

On peut donc par exemple se souvenir du projet SONar, qui consistait en une cabine placée dans la ville de Strasbourg pour écouter les sons nous entourant, mais amplifiés à l'aide de micros extérieurs et d'un dispositif d'écoute à l'intérieur de la cabine. Vous ne comprenez pas l'intérêt? c'est normal, il n'y a aucune utilité pratique ou économique, c'est juste de l'art. Ce projet financé avec vos impôts locaux faisait partie des lauréats Scan et avait reçu 15 000€ en 2013.


Lauréats 2014

10 juillet, les aides accordées aux projets Tango&Scan sont dévoilées. Les subventions pouvaient monter jusqu'à 20 000€ par projet, et certains s'en sortent bien avec cette somme.

Cependant, alors que le financement de ces subventions provient des impôts locaux, parmi les acteurs retenus, 6 bénéficiaires ou prestataires ne sont pas issus de la CUS.

En voici la preuve :


Voxelia Holo3 LDE

biin toiles de mayenne megafilms paris


Des critères d'éligibilité obscurs

Pourtant, lorsque l'on y regarde de plus près, on se rend compte que ce sont souvent les mêmes noms qui réapparaissent dans la liste des lauréats. Les mêmes noms, mais aussi les mêmes projets. Il nous semblait pourtant que les projets Tango&Scan se devaient d'être innovants, et les subventions avaient pour but de les mener à bien.

Comment se fait-il que les mêmes projets reviennent alors, et surtout qu'ils bénéficient encore d'importantes subventions ?

Certains prestataires en effet bénéficient toujours, après quatre ou cinq attributions anciennes, d'aides pour leur projet. C'est notamment le cas de la visite Immersive de la Cathédrale de Strasbourg présenté en 2014 par Holo3 et SEPPIA qui a reçu 20 000€. En 2012, SEPPIA avait déjà reçu 20 000€ pour une application Smartphone et tablette permettant une visite en réalité augmentée de la cathédrale de Strasbourg.

Des projets recyclés, ou plutôt réchauffés, mais qui vraisemblablement savent ravir le jury chaque année. Mais s'il existe une liste des plats préférés du jury, il serait bon de la faire partager afin que la partie soit plus égale.



D'autres noms apparaissent de nombreuses fois, comme celui de LUDUS Institut, qui reçoit près de 40 000€ de subventions pour quatre projets qui ont apparemment ravi le jury. Et si l'on continue à regarder, ce sont toujours les mêmes noms qui reviennent : ADVISA, ALMEDIA, HOLO3, SEPPIA, pour n'en citer que quelques uns.


Lorsqu'un projet se voit être refusé, il serait appréciable également d'en connaître les raisons, plutôt que de donner pour seule explication que beaucoup de dossiers "intéressants" étaient à évaluer et qu'il fallait faire des choix. Cela aiderait sûrement à renouveler et à varier les noms présents dans la liste des lauréats.
Nous ne pouvons qu'être contents pour les projets innovants qui aboutissent grâce aux subventions de la Communauté urbaine de Strasbourg, aussi simples soient-ils. Il serait néanmoins plus qu'appréciable de recevoir quelques raisons supplémentaires lorsqu'un refus est prononcé.
Les projets présentés par l'équipe de CERA Interactive n'étaient pourtant pas si différents de certains qui reçoivent des subventions. Le serious game de LUDUS Institut en partenariat avec Gospel Kids n'était par exemple pas si éloigné dans son idée du serious game que CERA Interactive voulait mettre en place avec GERA-Langues.
Il en est de même pour le projet Bischpoints, qui lors de sa présentation, avait semblé laisser perplexe le jury quant à l'utilisation des Smartphones pour cette monnaie virtuelle (voir notre précédent article pour plus d'informations) ; ce qui risquait d'après le reproche fait de se refuser une part de la clientèle plus âgée. Pourtant, de nombreux projets subventionnés mettent en avant des applications pour tablettes ou Smartphones qui auraient la même problématique...

Nom Année Subvention
ADVISA 2012 20 000 €
ADVISA 2012 20 000 €
ALMEDIA 2014 19 999,20 €
ALMEDIA 2012 15 000 €
GILLES HUMEZ 2014 20 000 €
GILLES HUMEZ 2014 14 936,40 €
HOLO3 2014 20 000 €
HOLO3 2012 5 000 €
HOLO3 2012 5 000 €
INPEOPLE 2014 20 000 €
INPEOPLE 2013 20 000 €
INPEOPLE 2013 20 000 €
LUDUS INSTITUT 2014 6 000 €
LUDUS INSTITUT 2014 10 000 €
LUDUS INSTITUT 2014 11 001 €
LUDUS INSTITUT 2014 7 500 €
LUDUS INSTITUT 2013 10 000 €
METHOD IN THE MADNESS 2014 19 980 €
METHOD IN THE MADNESS 2013 6 740,80 €
METHOD IN THE MADNESS 2012 5 000 €
OLCA 2014 4 986 €
OLCA 2012 15 000 €
SEPPIA 2014 20 000 €
SEPPIA 2013 5 000 €
SEPPIA 2013 20 000 €
SEPPIA 2012 20 000


Article rédigé par Alexandre G.
Strasbourg : Les Subventions Tango et Scan, une Arnaque ?

Réagir ?

Envoyez-nous vos réactions et commentaires via notre page Contact !


Dernières actualités...

Référencement : l’influence des réseaux sociauxJouer à Pokemon Go : c'est possible en France !STRASBOURG : Les endroits où se rendre pour la fête de la musique (2016) ECONOMIE - Un souffle de crise dans les CHR

En direct



Avis aux webmasters

rose d'or

Vous pouvez recopier cet article sur votre site en indiquant que la source vient de CERA Interactive, par exemple en faisant un lien de la manière suivante :

<p> Article <a href="http://www.cera-interactive.fr"> CERA Interactive </a> : <a href="http://www.cera-interactive.fr/cera-strasbourg/actu-du-web.php?actu=140711-strasbourg-tango-scan-cus"> Strasbourg : Les Subventions Tango et Scan, une Arnaque ? </a> </p>


⇐ Retour aux actualités CERA Interactive
illustration de l'article CERA

Strasbourg : Les Subventions Tango et Scan, une Arnaque ?

Des questions à ce sujet ?

Contactez-nous ! rose d'or

Vous aimez cette page ? Partagez-la sur les réseaux sociaux !






Copyright© 2010-2016 CERA Interactive - Tous droits réservés.