On vous rappelle

Laissez-nous votre :




bordure

Le numérique en France : bilan et perspectives

Le numérique en France

Le 9 juillet 2013, le Premier ministre Jean-Marc AYRAULT a présenté son programme « Investir pour la France » qui vise notamment à combler le retard enregistré par la France dans le domaine du web, en consacrant à l'économie numérique 600 millions d'euros du budget total du projet (s'élevant lui à 10 ou 12 milliards d'euros). En effet, d'après les statistiques, 40% des PME et TPE françaises ne possède pas de site Internet et parmi elles, un tiers n'ont pas l'intention d'en créer un.

Face à ce « rejet » des technologies en ligne, il nous a paru important de faire un bilan de l'histoire du numérique en France depuis les années 2000 et des perspectives d'avenir proposées par le gouvernement ainsi que par des organismes spécialisés dans ce domaine, afin d'informer le public de manière générale sur les avancées et les innombrables opportunités qu'offrent le web, outil devenu incontournable au quotidien. Vous trouverez dans ce dossier des exemples de mesures mises en place par le gouvernement ou organismes collaborateurs, ainsi qu'une partie focalisée sur la région alsacienne.




Sommaire

Perspectives pour l'avenir

  1. Accessibilité et environnement
  2. Formation et promotion
  3. Sécurité et lutte contre la cybercriminalité

Et en Alsace, que se passe-t-il ?

  1. Une évolution de la technologie
  2. L'exploitation des TIC
  3. Tendances d'usage d'Internet
  4. Un commerce qui évolue timidement
  5. En clair

Bilan de l'évolution du numérique en France

Entre 2008 et 2011, on a noté une croissance de 21% d'abonnés à Internet haut débit et de 200 % pour le très haut débit. Des études montrent que 99% de la population française a accès à l'ADSL. La technologie du numérique allie la capacité d'innovation au gain de compétitivité. Elle est favorable à la croissance économique et permet la création d'emplois. L'économie numérique représente 5,2% du PIB de la France. Le secteur du numérique bénéficie du CIR (Crédit d'Impôt Recherche). En 2009, 12 000 entreprises, dont 10 000 PME, bénéficiaient d'une somme qui s'élevait à 4,7 milliards d'euros. Ces mêmes entreprises bénéficiaient également depuis juin 2011 du fond national d'amorçage qui s'élève à 400 millions d'euros. Les évolutions de la société de l'information nécessitent une modernisation permanente de l'Etat et de ses structures.




Le plan France numérique 2012 a été présenté pour la première fois le 20 octobre 2008, date à laquelle ont été exposées les quatre priorités de ce plan :

Le plan est divisé en 154 mesures concrètes et dispose d'un budget de 4,5 milliards d'euros. 95% de ces mesures ont été réalisées ou sont en cours de réalisation depuis la mise en place de ce plan qui a été lancé dans le but d'avoir plus de confiance dans l'économie numérique. Le cadre réglementaire est propice au développement des acteurs et à leur responsabilisation. Le passage à la télévision entièrement numérique, achevé en fin 2011, le haut débit pour tous sur tous support à 35€/mois ainsi que l'essor du e-commerce avec environ 100 000 sites actifs en 2011 sont quelques réussites majeures obtenues grâce à la mise en place du plan France numérique 2011.




Le label Carnot a été créé en 2006 dans le but de développer la recherche partenariale entre les laboratoires publics et les entreprises. Cette recherche constitue un levier important pour l'économie car elle favorise l'innovation des entreprises et est un gage de compétitivité et de croissance.

Le 3 décembre 2009 un label « haut débit pour tous », s'appliquant aux offres d'accès à haut débit, a été rendu disponible sur l'intégralité d'un territoire, et ce dans des conditions abordables et techniquement satisfaisantes. Le haut débit est alors accessible à tous pour une somme de 35€/mois.
En 2010, une charte d'engagement volontaire reconnu Grenelle de l'environnement a été signée entre la Fédération Française des Télécoms (FFT) et le ministère du développement durable pour contribuer à la mise en place d'un système davantage écoresponsable.

Le 27 avril 2011, le Président de la République installe le Conseil National du Numérique (CNN) en lui donnant pour rôle d'éclairer le gouvernement et de participer au débat public dans le domaine du numérique. Le CNN donne également des avis sur les projets de réglementations relatives au secteur du numérique.

En parallèle du CNN, un Comité Stratégique de la Filière des Services et Technologies de l'Information et de la Communication (CSF STIC) a été créé dans l'ambition de renforcer la compétitivité de cette filière, notamment par la construction d'une relation durable entre les différents acteurs. Le CSF STIC a plusieurs buts :

Le 21 février 2011 la Direction Interministérielle des Systèmes d'Information et de Communication de l'Etat (DISIC) est créée et placée sous l'autorité du Premier ministre et rattachée au secrétaire général du Gouvernement. La DISIC oriente et coordonne les actions des administrations de l'Etat en vue d'améliorer la qualité et l'efficacité des systèmes d'informatique et de communication tout en veillant à ce qu'ils concourent de manière cohérente à la simplification des relations avec les usagers. Elle promeut :

En décembre 2011 une plateforme française d'ouverture des données publiques est créée : www.data.gouv.fr




Le numérique en France

La France a profité de sa gouvernance au G8 pour placer le sujet Internet sur la table et a ainsi créé une conférence, l'e-G8, qui a rassemblé 1 500 acteurs de l'écosystème Internet pendant 2 jours à Paris.

Des études ont permis d'observer une nette augmentation du trafic de données depuis les Smartphones avec une hausse annuelle de 250%.

La diffusion audiovisuelle hertzienne terrestre a basculé vers tout numérique dès le 30 Novembre 2011. De 6 à 29 chaînes nationales ont fait ce changement et une quarantaine de chaînes locales ont été lancées. On a également vu la création de 6 nouvelles chaînes TNT.

Utiliser les TIC a des conséquences positives sur l'environnement, la plus importante étant la réduction des émissions gaz à effet de serre. Le Comité d'Orientation Stratégique des Eco-Industries (COSEI) a lancé le prix de la croissance verte numérique en 2009. Il récompense le développement de technologies numériques au service du développement durable.




Un budget de 850 millions d'euros est consacré à la Recherche et Développement dans neuf secteurs stratégiques du numérique. L'Alliance des Sciences et Technologies du Numérique (ALLISTENE) a été créée dans le but de focaliser l'effort dans la Recherche et Développement.

Le gouvernement a pour volonté de former aux métiers du numérique en multipliant les formations avec débouchés pour 60 000 étudiants dans le domaine et en créant un portail des métiers de l'Internet en juillet 2009 et accessible sur les réseaux sociaux. Ce portail dispose de bases de données ainsi que d'un référentiel métier des différentes formations disponibles. Il est conçu avec acteurs du recrutement en ligne et lié aux autres portails européens.

Le gouvernement veut accroître les usages du numérique dans l'enseignement scolaire. Pour cela il a lancé le plan Ecoles Numériques Rurales (ENR) en 2009, qui a équipé 6 700 écoles rurales d'une dizaine d'ordinateurs, d'un tableau blanc interactif et d'une connexion Internet, installé 20 000 bornes Wi-Fi déployées dans les établissements universitaires et mis en place des Espaces Numériques de Travail dans les établissements.

Le gouvernement souhaite développer l'e-commerce en adoptant des normes de communication et de transparence dans l'e-commerce.




Un cadre réglementaire a été mis en place pour garantir la neutralité sur Internet. Il a pour but de rendre Internet libre et ouvert grâce à des règles protégeant les consommateurs et la concurrence et en faisant des bilans réguliers. La France a toujours plaidé lors de meetings internationaux comme l'ONU ou l'ICANN pour la cyber sécurité ainsi que la protection des données personnelles et a souligné l'importance de l'Etat dans cette protection.

Un plan pour lutter contre le téléchargement illégal de musique a permis la mise en place de la carte musique avec un budget de 25 millions d'euros le 27 Octobre 2010 pour 2 ans. Il a pour cible les jeunes entre 12 et 25 ans pour lesquels il veut modifier leur comportement vis-à-vis du téléchargement de la musique.

En juin 2008 le gouvernement lance l'opération ordi 2.0 qui a pour but de reconditionner les ordinateurs pour les ménages à revenus modestes. Plus de 35 000 foyers ont été aidés en 2010 avec des ordinateurs à moins de 100€.

Le numérique en France Depuis 2010, 6 000 points d'accès à Internet dans les lieux publics (CyberBase) et prisons ont été mis en place progressivement afin d'améliorer l'accès au Wi-Fi dans l'hexagone.

L'Institut de l'Accessibilité du Numérique et du Portail a été créé dans le but d'augmenter l'accessibilité au numérique aux personnes handicapées ainsi qu'aux personnes âgées

accessibilite-numerique.org

Pour lutter contre toute forme de cybercriminalité, la plateforme "PHAROS" a été créée fin 2008. Elle permet aux internautes de signaler aux services de police un contenu litigieux ou suspect.



Première page
Retour en Haut de la page


illustration de l'article CERA

Le numérique en France : bilan et perspectives - 1

Des questions à ce sujet ?

Contactez-nous ! rose d'or

Vous aimez cette page ? Partagez-la sur les réseaux sociaux !






Copyright© 2010-2016 CERA Interactive - Tous droits réservés.