On vous rappelle

Laissez-nous votre :




bordure

Sommaire

Bilan

  1. Le plan France numérique 2012
  2. Les structures créées
  3. Accessibilité et environnement
  4. Formation, emplois et Recherche et Développement
  5. Sécurité et Internet

Et en Alsace, que se passe-t-il ?

  1. Une évolution de la technologie
  2. L'exploitation des TIC
  3. Tendances d'usage d'Internet
  4. Un commerce qui évolue timidement
  5. En clair

Perspectives pour l'avenir

Pour les années à venir, le gouvernement prévoit de suivre le plan France numérique 2012, afin d'en obtenir pleinement les résultats d'ici 2020.

En prenant pour leviers la croissance et l'emploi, le but est dans un premier temps d'approfondir les démarches déjà lancées. Parmi les principaux objectifs fixés, on retrouve :

Les structures et services initiés par le gouvernement sont nombreux et concernent l'ensemble des aspects du numérique implémentés dans la vie réelle. En effet, l'enjeu est de taille, puisque le gouvernement souhaite un renouvellement complet de l'infrastructure de communication en France d'ici 2020 !



Le numérique en France

Généraliser la numérisation des contenus culturels, éducatifs et scientifiques et mettre en place un réseau de partage d'expériences, d'informations et de conseils sont autant de buts visés par le gouvernement à terme.

Suite au lancement de la plateforme data.gouv.fr mentionnée plus haut, le gouvernement souhaite rendre accessible en ligne toutes les données publiques pour plus de transparence de la part des institutions. Il projette également d'élargir cette transparence sur le web à plus grande échelle en développant les infrastructures de cloud computing et son accès à toute l'Europe, afin de simplifier les outils mis en oeuvre, de renforcer la sécurité des transactions et diminuer, grâce au cloud computing, les coûts informatiques de 35 à 50%.

D'autre part, le gouvernement souhaite accompagner l'évolution des industries graphiques et favoriser l'innovation dans le domaine de la Recherche et du Développement, en faveur des technologies 3D ou de traitement de contenus enrichis par exemple.

Par ailleurs, il s'efforcera de fonder un environnement propice aux Systèmes de Transports Intelligents et de développer les Smart grids, ou réseaux électriques intelligents.




Concernant l'accessibilité, le gouvernement a mis ou prévoit de mettre en place des mesures pour qu'en 2020, toute personne, indépendamment de sa localisation, de son âge et de son niveau d'éducation, puisse avoir accès aux services et équipements numériques à des tarifs raisonnables.

Est tout d'abord prévue la mise à jour du label "Haut débit pour tous", lancé en 2011, pour assurer un débit minimum de 5 Mbit/s. Le programme national qui lui est consacré a mobilisé 2 milliards d'euros pour que 70% de la population ait accès au très haut débit en 2020 (et 100% d'ici 2025). Il s'agit également de raccorder au très haut débit toutes les zones d'activité d'ici 2013 pour déployer la communication électronique.

En plus du haut débit, le gouvernement souhaite développer davantage les services de la TNT en offrant la possibilité à toutes les chaînes de passer en Haute Définition.

Les experts soulignent également promouvoir l'utilisation des services en ligne publics et sensibiliser la population aux enjeux de l'environnement et du développement durable de par les TIC et notamment via le serious game et la gamification.

En outre, le gouvernement souhaite encourager la conception et l'utilisation de composants et produits moins consommateurs d'énergie ou en partie recyclables.




Il apparaît également que les particuliers et professionnels sont encore peu nombreux à être sensibiliser aux TIC. Ainsi, le programme "TIC&PME 2015" s'inscrit dans une démarche d'échanges numériques entre entreprises, afin d'assurer un haut niveau d'utilisation des outils du web par toutes les entreprises, petites et grandes, en 2020.

Formation infomatique

L'objectif du gouvernement à ce sujet est de professionnaliser les conseils sur le numérique dispensés aux entreprises avec la mise en place d'un accompagnement en ligne pour que les PME puissent développer des plateformes d'échanges en ligne, comme des e-commerces.

Avoir des compétences de base sur Internet devient primordial et le sera sans doute dans tous les secteurs de l'économie très bientôt, d'où la nécessité de sensibiliser davantage les employeurs, dans les secteurs compatibles, aux avantages et économies liés au bon développement du télétravail.

De plus, il est nécessaire de réduire le fossé entre la France métropolitaine et les DOM-ROM en développant le numérique outre-mer au travers d'offres de contenus et de services locaux, pour les professionnels comme pour les particuliers.

Enfin, la sensibilisation ne suffisant pas, il est également nécessaire de compléter le catalogue des formations du numérique, pour lesquelles les compétences actuelles sont insuffisantes, et rassembler toutes les organisations dans le domaine.




La sécurité en ligne entre dans une nouvelle phase de lutte contre le piratage et le gouvernement s'est aussi penché sur la question du déréférencement des sites diffusant des contenus vidéos et musicaux illégaux sur Internet.



Retour en Haut de la page


illustration de l'article CERA

Le numérique en France : bilan et perspectives - 2

Des questions à ce sujet ?

Contactez-nous ! rose d'or

Vous aimez cette page ? Partagez-la sur les réseaux sociaux !






Copyright© 2010-2016 CERA Interactive - Tous droits réservés.