On vous rappelle

Laissez-nous votre :




bordure

La Google Académie

Google S'ENGAGE est un programme lancé par Google qui s'adresse aux agences web.


Google S'ENGAGE

Il est possible de trouver une agence en ligne afin de commencer à faire de la publicité sur internet (Adwords). Pour 25€ dépensés avec une agence, Google offre un coupon de bienvenue. En tant que spécialiste chez Google, CERA Interactive peut utiliser leur logo ainsi que les ressources privilégiées figurant sur leur site internet. L'une de ces certifications est appelée Adwords Partner, or certaines conditions sont à respecter pour qu'une agence puisse en obtenir une. En effet, il faut par exemple qu'elle dépense un minimum de 10 000€ en 90 jours avec un compte MCC (Multi Compte) et qu'elle ait au préalable un agrément à titre personnel au niveau débutant et confirmé. Notre société CERA Interactive est abonnée à la newsletter (lettre d'information) afin d'être tenu informé des nouveautés.


CERA Interactive, agence web engagée avec Google.




Adwords, qu'est ce que c'est ?

Pour vendre avec Adwords, il faut faire de la publicité en s'adressant à la bonne personne au bon moment et au bon endroit, ceci grâce à des annonces spécifiques par rapport à la demande du client. Il ne faut cibler que les personnes intéressées, à la différence des affiches dans la rue qui sont accessibles à tout le monde, tout le temps. Il est également nécessaire de se faire connaître grâce à des affichages ciblés et des clics qualifiés. Il est possible de générer des contacts en s’inscrivant à des événements.

Tout ceci fait augmenter le chiffre d'affaires de son entreprise.


Google adwords

Des inconvénients à cette méthode ?

Cependant, des objections peuvent être faites à cette méthode. Certains peuvent dire« Je ne veux pas payer les clics, je veux du référencement naturel », ce à quoi on peut répondre qu'en payant, on contrôle l'affichage sans toutefois dépendre de l’algorithme de Google.

D'autres peuvent également dire « Je suis très bien placé en référencement naturel », or le référencement payant apporte 50% de visiteurs en plus sur le site en référencement naturel, ainsi que 82% de clics en plus si en deuxième ou troisième position, ou 93% de clics en plus si le site apparaît plus bas... Pöurquoi ? En raison de l'effet de notoriété, de "déjà-vu".

On peut également se poser la question de ce qui peut se passer à cause de Free, qui bloque la publicité. 90 à 95% des parts de marché sont faites via Google. Sur Free, la publicité est rejetée, ce qui en fait un contact moins qualifié. Moins de clics revient moins cher et il n'y a pas de vraie différence si les clients Free n’y ont pas accès car si ils sont clients Free, cela implique qu’ils ne sont pas intéressés par la publicité.

« Je ne veux pas payer les clics frauduleux des concurrents ou les faux clics » est une autre objection pouvant être émise. Pour résoudre ce problème, Google a mis en place un système permettant de filtrer les clics incorrects qui sont par la suite déduits de la facture globale.



Des outils pour rentabiliser son site

Il est possible de faire des propositions commerciales en ligne via www.google.com/adwords/proposal .

On peut disposer des tendances de recherche ainsi que de la saisonnalité, de la réputation des produits ainsi que de la notoriété.

Il existe plusieurs forfaits tarifaires :

Grâce à Google S'ENGAGE, CERA Interactive obtient des coupons de réduction s'élevant jusqu'à 75€, et ce 14 jours après la création d'un nouveau compte client, après que 25€ aient dépensés (il n'est cependant possible d'avoir qu'un seul coupon par compte). Pour se servir de ce coupon, il faut aller sur son compte Adwords dans l'onglet « facturation » et cliquer sur « appliquer un code promo » (autre action).

Google propose deux modes de payement :

adwords résultats référencement naturel

Adwords est complémentaire du référencement naturel



Comment procéder ?

Afin de faire de la publicité en ligne, il faut trouver des mots clés à rattacher au site. Ces mots clés peuvent être trouvés grâce à Google Suggest, qui propose une suite de mots les pus recherchés à la suite de mots clés déjà entrés. Il est également possible de se servir du générateur de mots clés Adwords, qui ajoute des précisions au mot clé entré.

Il faut au préalable définir un CPC (coût par clic) maximum et se servir d'un outil de prévision de trafic.


Google Engage

Il ne faut pas hésiter à proposer une somme au début, même si par la suite cette somme diminue pour une position moyenne et un CPC moyen.
Afin d'avoir un bon CPC, il faut trouver un bon équilibre entre mot clé, annonce et page de destination.


Le Quality Score (score indicatif de la qualité) moyen est de 7/10. Il est recalculé à chaque affichage des annonces. C'est une note attribuée à chaque mot clé en fonction du nombre de clics sur l’annonce par rapport à la recherche de l’utilisateur. Il permet de dépenser moins tout en augmentant la qualité. La position moyenne des annonces est à la hausse.

Des réglages pas si simples...

Faut-il modifier son site pour utiliser Adwords ?

Il y aura certainement quelques réglages à effectuer. Les modifications apportées au site et/ou à l'annonce se font ressentir soit immédiatement, soit plus tard. Il est possible de récupérer un compte à optimiser, ce qui implique un changement de propriétaire. On peut alors choisir de conserver l'historique de qualité ou bien de tout effacer et recommencer si la qualité présente n'est pas celle qui est attendue.

Quel budget allouer ?

Un budget journalier maximum peut être attribué incluant une marge d'erreur de 20%, mais il est lissé sur le budget mensuel.

CERA Interactive, en tant que partenaire Google Adwords, saura afficher la bonne Colonne dans la gestion des campagnes, pour afficher une estimation à l'enchère en première page et à l’enchère en haut de page, pour donner une idée d’un bon CPC maximum.

Quel ROI ?

En moyenne Le taux de retour pour les publicités Search s'élève à 3% , tandis que pour les publicités Display il ne s'élève qu'à 0.10 % ou 0.20%. Search apporte donc des meilleurs résultats. Lorsqu'on créé une campagne de pub sur internet, l'idéal est de séparer les réseaux Display et Search.

Pour calculer le taux de conversion (rentabilité d'un clic) on peut insérer un code Google dans le but de faire remonter la conversion, sur la page finale ou sur la confirmation d’envoi de mail. Ce clic de l'internaute génère une vente ou une inscription. Pour générer un code, aller dans « conversion », « analyse » puis « outils » ou utiliser les codes Analytics. On peut également calculer le chiffre d'affaires généré par ce biais. Le CPA est le coût par acquisition de chaque conversion en ayant un minimum de 20 conversions.



Afin de comprendre une campagne Adwords, il faut prendre en compte la saisonnalité, c'est à dire les saisons, mois, semaines, jours, heures... Il faut également prendre en considération le lieu (petite, moyenne ou grande ville) et le support (PC, mobile, tablette...). Ceci permet d'ajuster l'enchère. Les ordinateurs et tablettes sont regroupés, les smartphones sont séparés car les habitudes de navigation sont différentes.

La campagne doit donc être modifiée pour les mobiles, ce qui consiste à personnaliser l'accroche ou à afficher la distance. Le suivi des conversions peut être fait via des appels téléphoniques grâce à un numéro Google, des offres en magasin, des téléchargements ou encore l'utilisation de plusieurs appareils.

Les commerçants locaux qui veulent se lancer peuvent essayer la version légère de Google Adwords, mais ils n'auront pas le choix des mots clés et qui ne possèdent pas forcément de site internet sont redirigés vers les pages Google+ Local. Les enchères se font automatiquement selon le budget mensuel, les annonces sont visibles dans un rayon de 25 kilomètres, pour les TPE (très petites entreprises) et PME (petites et moyennes entreprises) qui n’ont pas de site.


Quelques conseils avant de commencer

5 points clés sont à considérer pour avoir la même structure sur son compte Adwords que sur son site internet.

La campagne se fait autour d'un budget, d'un ciblage et de l’extension de l'annonce.

La campagne est une grande thématique, le groupe d’annonce est sous-thématique générique. Il faudra exclure des mots clés pour qu’un groupe d’annonces ne soit pas plus important qu'un autre groupe et que les internautes soient répartis avec pertinence.

Les groupes d'annonces se font par thème. La méthode de ciblage se fait avec des mots clés, annonces ou extensions d’annonces. Dans un groupe d'annonces, des mots clés spécifiques sont définis et au moins deux de ces annonces sont basées sur ces mots clés.

De bons paramètres pour une bonne publicité

Les paramètres que l'on ne peut mettre qu’au niveau de la campagne sont les paramètres géographiques ou encore le budget. Si il n'y a pas de critères différents, une seule campagne suffit. Sinon, afin de gérer un budget spécifique ou une zone géographique spécifique, il est plus judicieux de faire plusieurs campagnes.


Il faut bien réfléchir à la structure la plus pertinente en fonction de ce que recherche l'internaute (structure granulaire).




La construction d'un groupe d'annonces

Concernant les mots clés associés à un groupe d'annonces, il faut tout d'abord trouver un ou plusieurs mots clés, puis les réorganiser par thème, ajouter des mots et finalement optimiser la liste en excluant des mots, en supprimant les doublons et en ciblant la population concernée. Exclure un mot clé avec un accent n'exclut pas automatiquement le même mot clé sans cet accent. Les requêtes composées de 3 mots sont les plus efficaces. Plus de la moitié des internautes tapent des requêtes de 2 ou 3 mots. Plus les mots clés sont précis, mois il y a de recherche à faire, et plus le taux de conversion augmente. Les sociétés disposant d'un petit budget se dirigent plutôt vers des mots clés spécifiques.

Les mots clés génériques font du branding (image de marque) pour les grandes marques qui ont du budget. Pour un mot clé générique, il faut entre 100 000 et 300 000 affichages mais pas pour un mot clé spécifique.

Le ciblage permet de faire des recherches plus élaborées. Il y a néanmoins plusieurs types de ciblage :




Une annonce de qualité... pour payer moins

Un taux de clic bas engendre un Quality Score bas, ce qui rend le coût par clic plus élevé et donne suite à une classification plus basse.

Pour éviter cela, il faut avoir une annonce attractive et originale. Il faut toujours avoir une ou plusieurs annonces en addition des autres afin de pouvoir en changer plus rapidement. Le titre doit faire 25 caractères, l'URL affichée doit faire 35 caractères, le descriptif est d'une longueur totale de deux fois 35 caractères tandis que l'URL de destination est l'URL réelle.

Si un mot clé a un mauvais coefficient (Quality Score de 4/10), on peut voir le rapport de requête sur le terme de recherche sélectionné en allant sur le mot clé et en demandant des informations sur ce dernier. On regarde alors les mots et on exclut ceux qui n'ont pas de rapport direct avec le sujet. Si les gens ne cliquent pas sur les annonces, le problème peut également venir de l'annonce elle-même. Il faut alors retirer l’annonce qui a le CTR le plus bas et la remplacer par une meilleure annonce.

Les bonnes pratiques consistent dans un premier temps à créer 3 annonces différentes qu’il faut par la suite il faut analyser. Il est alors recommandé de désactiver les plus mauvaises pour ensuite pouvoir se concentrer sur la meilleure, en recréer deux autres, faire des descriptions en se basant sur l’imaginaire ou les émotions et, pour finir, la landing page (la page d’atterrissage) doit être à la hauteur de la promesse.

Une annonce dynamique comprend les mots clés dans l'annonce. Ces mots clés peuvent changer l'URL affiché ou encore la description Les meilleures annonces ont un bon CTR (Clic-through Rate : taux de clics).




Plus de contenu pour les annonces

Les extensions d'annonce comprennent des liens supplémentaires pour enrichir l'annonce et pousser les concurrents vers le bas. Elles améliorent le CTR et permettent l'affichage de l'adresse, du numéro de téléphone ou encore l'affichage du lieu sur une carte. On a alors le choix entre entrer l'adresse manuellement, ce qui est plus rapide dans l'approbation qui se fait dans l'heure, ou de relier l'adresse avec Google Adresse (Google+ Local), qui a un temps d'approbation plus long.

Les liens annexes sont des liens qui s’affichent sous l’annonce extension d’avis. Leur apparence dépend de la concurrence. Parfois, lorsqu’il y a beaucoup de concurrence le texte apparaît en ligne ou en colonne quand l’annonce est bien pertinente et que le nom de la marque y figure, ce qui donne plus de place. Idéalement, il y a 5 à 6 liens maximum, le premier étant le plus important.

avis étoiles 4/5 Pour disposer de l’option d'extension d'avis, il faut un minimum de 30 avis dans la langue du moteur de recherche, avec minimum 10 avis à 4 ou 5 étoiles. Cette extension se déclenche automatiquement lorsque les avis sont en nombre suffisant. Ciao, par exemple, collecte des avis et les envoie à Google. Il référence également des sites tel que Trustedshop ou encore Tripadvisor.

Les liens vers les réseaux sociaux donnent le nombre de “+1” Google et permettent une augmentation de 0,1% de CTR.

Il est possible d'avoir une newsletter directement intégrée avec l'annonce. Il faut pour cela appeler Google afin d'être whitelisté (être mis sur liste blanche) et de pouvoir disposer de cette option.

Le prix du clic sur un site de produits est le même qu’un clic sur l’annonce. Il faut un flux produit avec un compte Google Merchant center, et relier Google Merchant Center.




Attention à l'atterrissage

Pour les landing pages, il y a plusieurs déclinaisons possibles. On peut tester quelle est la page qui permet d'avoir le plus de clics, donc un meilleur résultat ou alors choisir la landing page, créer des variantes, puis mettre en place le test et examiner les résultats.

Seul ou par une agence ?

Concernant les comptes MCC, un minimum de 3 mois de gestion de campagne est nécessaire afin de faire les meilleurs réglages possibles. Il est possible de créer des alertes si le budget dépasse un montant ou n’atteint pas un certain montant. On peut également automatiser des actions pour les mots clés, par exemple désactiver l'annonce si le CTR est de -1% ou bien augmenter le budget si il est dépassé à une certaine heure de la journée. On peut aussi planifier la création du rapport et le télécharger, ce qui l'envoie automatiquement sur une adresse mail.



Pour optimiser une campagne, il faut prendre en compte la rentabilité. Pour cela, on doit regarder les bénéfices faits sur une période de 6 mois et classer chaque mois par conversion ou par clic. Il est également nécessaire d'identifier le groupe d'annonces qui fonctionne le moins, regarder les mots clés en pensant à leur coût et aux clics ou à la conversion.

Un objectif CTR doit également être fixé. Pour s'aider, on peut trier les annonces par CTR et, par la suite, désactiver celles qui ont un mauvais taux pour les remplacer par de nouvelles annonces dans le but d'obtenir un CTR plus élevé.


Petite formation à Google Adwords


La personnalisation des colonnes permet de voir la part d'impression, les données des concurrents, le taux d’impression sur le réseau, le taux d’impression perdu (classement), le taux d’impression perdu (budget).

Si le taux (budget) est au-dessus de 0%, il faut augmenter le budget. (Pour voir les caractéristiques du niveau de qualité, il faut aller dans « Mots clés », « colonnes », « personnaliser les colonnes ».



L'onglet « Variables » permet de voir les évolutions des performances par mois, par ciblage géographique et même par ville. Pour accéder au calendrier de diffusion, il faut aller sur « Campagne », « Paramètres », puis « calendrier de diffusion ».

Il est possible d'importer les conversions à partir de Google Analytics si les objectifs sont créés sur cette même plateforme. On sélectionne alors « importation » puis « achat » ou « vente ». On peut également intégrer le taux de rebond, la durée de la visite, les pages par visite aux caractéristiques affichées dans les colonnes.





Afin de paramétrer une première campagne, il faut séparer Display et Search.

Mettre une ponctuation à la fin de la première ligne fait remonter la ligne de description 1 au niveau du titre. Il faut aussi y ajouter les mots clés avec la technique du large modifié.

Google Adwords Editor peut être téléchargé dans le but de créer des annonces offline (hors ligne) et les uploader (mettre en ligne) par la suite sur Google Adwords.

Voici, en résumé, ce que l'on peut apprendre du monde illimité de Google Adwords pendant la Google Academy.

L'agence CERA Interactive espère que ces informations vous ont été utiles et vous propose son aide à n'importe quelle étape du processus de création de publicité Adwords, afin que votre site internet se démarque des concurrents !

Voir aussi



Article rédigé par Elodie MOREAU




illustration de l'article CERA

Google Academie – CERA Interactive

Des questions à ce sujet ?

Contactez-nous ! rose d'or

Vous aimez cette page ? Partagez-la sur les réseaux sociaux !






Copyright© 2010-2016 CERA Interactive - Tous droits réservés.